[ salon ] Maison&Objet, Mars 2022 : une édition signée par la dynamique des échanges internationaux

Cette 2ème session post pandémie, finalement décalée de janvier à mars pour se tenir dans des conditions sanitaires satisfaisantes, ne laisse aucune interrogation sur les motivations de tous à enfin se retrouver sur Maison&Objet Paris pour échanger, découvrir et (re)sentir les tendances du marché. L'édition aura été marquée par le retour en force des visiteurs étrangers à Paris (1 visiteurs sur 3, soit +36,7% vs septembre 21). Ces échanges internationaux auront soutenu l’activité des exposants qui ont fait le choix d’attendre deux mois de plus pour présenter leurs nouveautés, compensant une population française, notamment retail, ayant parfois déjà préparé sa saison en amont. C’est dans un climat d’affaire une nouvelle fois positif que se sont refermées les portes du salon de la décoration, du design et de l‘art de vivre, au Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte.

publié le Mardi 05 Avril 2022

Précédente Suivante

Les visiteurs étrangers de retour à Paris

Nombreux exposants auront eu l'opportunité de rencontrer de nouveaux clients à l’export. Près de 1800 Anglais, confinés en septembre dernier, ainsi que plus de 850 nord-américains et près de 1100 Moyen-Orientaux ou encore 200 cabinets et grandes fortunes d’Inde étaient présents pour passer commande.

Un autre indicateur positif: les prises de commandes sur le salon de la part des prescripteurs (34% du visitorat) et de la CHR (près de 2500 professionnels). De même, conscient que les délais d’approvisionnement et l’inflation connus depuis quelques mois pourraient se confirmer jusqu’en fin d’année 2022, le retail était venu préparer dès à présent la rentrée de septembre, voire la fin de l’année.

Cette session a ainsi mis en relation 51 656 visiteurs de 136 nations, et 1811 marques de 53 pays. L'organisation de Maison&Objet Paris a de nouveau réussi à ressembler son secteur tout en valorisant encore une fois les nouveautés, en fidélisant de belles maisons sur ses 7 halls ou dans Maison&Objet In The City (nouveau parcours professionnel en ville qui ressemblait près de 90 prestigieux showrooms) et en continuant de recruter de nouvelles marques soigneusement sélectionnées.

Le salon aura aussi été une caisse de résonnance pour certaines marques non présentes sur des stands traditionnels.

En effet, au travers des espaces de tendance What’s New?, scénographiés par Elizabeth Leriche, François Bernard, François Delclaux et pour la première fois Julia Rouzaud fondatrice de GoodMoods, des marques inscrites sur la plateforme digitale MOM (Maison&Objet and More) ou dans le parcours Maison&Objet In The City, ont été présentées aux visiteurs de manière innovante et toujours inspirante. Un moyen, pour ceux qui n’étaient pas encore prêts à rejoindre le salon, ou contraints par des questions de saisonnalité, de trouver une visibilité au sein de l’écosystème de Maison&Objet et de pouvoir être repérés par une audience qualifiée. Ainsi, les millions de followers de Maison&Objet pouvaient aussi suivre l’actualité du secteur sur Instagram, Facebook, Linkedin, Twitter, Pinterest, WeChat... et nouveauté, maintenant Tik Tok ! Ne leur restait plus qu’à s’abonner à Maison&Objet Academy, lancée en septembre dernier, pour aussi bénéficier des reportages commentés, réalisés dans les allées du salon, ou des conférences captées, traduites et diffusées dans les prochains jours sur la nouvelle plateforme d’abonnement vidéo.

Renouer avec l’émotion d’une expérience unique

Outre la place de marché dédiée au développement de l’activité commerciale que Maison&Objet Paris offre à sa communauté, le salon propose à ses visiteurs un lieu d’expérience et de partage d’émotions. Alors que certains, tentés par l’ère du tout digital, mettent en doute aujourd’hui la pertinence des événements physiques, cette session du salon Maison&Objet Paris apporte la confirmation que ceux-ci demeurent des lieux de partage d’expériences uniques et des moments privilégiés. Vivier fertile de propositions et d’innovations, ils permettent à chacun de s’inspirer, de s’émouvoir, de mettre en récit leurs propre projets et leurs boutiques.

Tous les participants ont pu ainsi profiter d’animations exclusives au travers de scénographies d’exception :

  • Passer un moment au Beach Club imaginé par Tristan Auer pour Mariage Frères,
  • Déjeuner au restaurant La cuillère, décoré avec une collection muséale de Daniel Rozensztroch et mise en scène par Paola Navone,
  • Déguster les plats du chef star d’Instagram Julien Sebbag, qui prenait lui-même les commandes et supervisait la mise en place des assiettes dans un décor seventies orchestré par Julien Sebban (Studio Uchronia)
  • Déambuler, découvrir et s’inspirer sur les quatre espaces de tendances scénographiés
  • S’offrir une échappée méditative au cœur de l’installation immersive du collectif teamLab.

Ecouter, goûter, toucher, découvrir, …

Tous les sens se sont éveillés sur cette édition qui avait promis de renouer avec l’émerveillement, un sentiment propre au design dont la mission est d’aller au-delà de la fonctionnalité, vers le Beau. Maison&Objet permet de découvrir, référencer des gammes de produits et s’inspirer pour développer son merchandising afin d’attirer de nouveaux clients. Promesse tenue !

Pari réussi également pour la première édition de Maison&Objet In the City,

Un lancement plein de promesses pour un rendez-vous annuel qui a pour ambition de valoriser, au diapason du salon, l’excellence de la place de Paris dans son ensemble, sur les marchés internationaux de la décoration. Le parcours en ville réservé aux professionnels qui ouvrait les portes des plus belles adresses parisiennes de la décoration ont permis pendant 6 jours aux Décorateurs, designers, artisans d’exception, éditeurs et grandes marques de percevoir le bénéfice d’une stratégie de mise en réseau mobilisant tous les outils marketing et digitaux d’un rendez-vous mondial.

Prochaine étape : Septembre, avec une nouvelle initiative " Future on Stage"

Révéler des talents est l’une des missions clé de Maison&Objet, mais pas seulement. Les accompagner pour développer leur croissance reste un enjeu majeur. Ainsi en septembre, l’écosystème sera complété par une nouvelle initiative, baptisée “Future on Stage”, dédiée aux jeunes entreprises remarquables et remarquées par leur capacité d’innovation.

Après avoir mis dans la lumière sur cette édition six designers et un artisan d’art japonais, les Rising Talent Awards offriront un focus sur les Pays-Bas. Quant à la thématique de saison du salon, partagée avec Paris Design Week, elle promet de nouveau une interprétation d’un grand courant sociétal, au travers du prisme du secteur.

Septembre correspondra aussi au redémarrage des initiatives de Paris Capitale de la Création, dont Maison&Objet est, avec l’Office de Tourisme de Paris, la CCI Paris et plusieurs salons de la Capitale, l’un des porte-drapeaux. Ainsi unie, en ville comme en salon, Paris continuera de rayonner à travers le monde, au bénéfice des infrastructures d’accueil et de l’hôtellerie que le salon promet de toujours inspirer. Stay tuned...



article par la rédaction

contactez la rédaction

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché mobilier

copyright© 2022 | Site : JCD.web