[ enseignes ] BUT réaffirme son modèle de franchise

Alors que l’enseigne multi-spécialiste BUT s’apprête à fêter ses 50 ans en 2022, elle organisait cette année sa première venue sur le salon de la Franchise. Loin d’être anodine, celle-ci fut l'occasion, pour la marque, d’exprimer ses ambitions avec un fort potentiel de développement et un nouveau modèle de magasin, baptisé Elan.

publié le Vendredi 10 Decembre 2021

Précédente Suivante

Avec ses 320 magasins répartis sur l’ensemble du territoire français, BUT revendique aujourd’hui son modèle de franchise. « Nous nous sommes rendus compte que nous étions peu connus en tant que franchiseur, alors que nous déployons ce modèle depuis une cinquantaine d’année. Depuis que j’ai pris mes fonctions en tant que Directeur de la franchise il y a maintenant deux ans, l’un de mon objectif était de me rendre sur le salon de la franchise. C’est désormais chose faite et nous en sommes très satisfaits ! » déclare Hervé Lemaitre, Directeur de la franchise chez BUT. Au total, l’enseigne multi-spécialiste compte 109 magasins en franchise et arrivera au nombre de 112 à la fin de l’année, avec notamment trois nouvelles ouvertures à l’Aigle (61), Capvern (65) et Lesneven (29). « Notre ambition est d’ouvrir 50 magasins en franchise dans les 5 prochaines années » précise Hervé Lemaitre. Du côté des intégrés, l’enseigne compte 211 magasins, dont une dernière ouverture en date à Leers (59), dans la banlieue de Lille. En misant davantage sur la franchise, elle exprime alors la volonté de créer un équilibre entre franchisés et intégrés, qui arriveront un jour presque à égalité.

Un bilan post-covid satisfaisant

La présence de l’enseigne multi-spécialiste sur le salon de la franchise fût également l’occasion de faire le point sur l’année écoulée. Depuis plusieurs années, elle connaît une dynamique importante. Malgré une oscillation permanente entre fermetures et ouvertures de magasins durant la période du Covid, BUT a connu une belle croissance en 2020. « Durant le 1er confinement, nous avons amélioré nos process. Nous avons, par exemple, été les premiers du secteur à pouvoir proposer le click and collect à nos clients en toute sécurité. Lors de la réouverture le 11 mai, l’ensemble de nos magasins, sans exception, a pu accueillir nos clients et collaborateurs avec toutes les mesures sanitaires nécessaires » relate Hervé Lemaitre. À cela, il ajoute : « Après le 2nd confinement, nous étions largement au point, et avons réalisé 40% de notre chiffre d’affaires en novembre, grâce aux ventes en ligne que nous avons pu réaliser aisément avec des outils aboutis ! C’est ainsi que le commerce a pu reprendre sereinement, pour terminer l’année avec de très bons résultats ». Pour les mêmes raisons, l’année 2021 aura été une excellente année.

Un modèle de franchise performant

Cela fait depuis 2011 que le modèle de franchise BUT s’est accéléré sur le territoire. Aujourd’hui, le multi-spécialiste réaffirme encore plus sa position de franchiseur et son ADN d’enseigne de proximité. Pour un concept de magasin de 1 000 à 1 500 m2, l’enseigne vise surtout des zones de chalandise de 15 000 à 20 000 habitants. « Ce petit format de magasin correspond davantage à notre modèle de franchise. Pour les intégrés, nous misons sur des magasins plus grands et des zones plus urbaines, comme l’illustre notre dernier magasin de 4 500 m2 situé à Leers » précise le Directeur de la franchise. Concernant le profil de ses franchisés, BUT recherche surtout des candidats entrepreneurs et impliqués dans le tissu local. De surcroît, l’enseigne apporte de véritables outils pour un suivi permanent de ses équipes. Les franchisés venant majoritairement de l’extérieur, le maître-mot est aujourd’hui de les intégrer au maximum, grâce à une équipe soudée avec 400 personnes au siège. Que ce soit pour les magasins intégrés ou franchisés, le reporting est le même. De manière quotidienne, hebdomadaire et mensuelle, un transfert régulier de données (NPS, la mesure de la relation client, le taux de saisi des e-mails, sms, etc.) est effectué pour les deux. « Cela nous permet d’animer et de challenger les franchisés sur leurs performances, tant sur la partie crédit que sur la partie relation client » ajoute Hervé Lemaître. Du côté du choix des produits, les franchisés adhèrent au référencement de But à plus de 90%. Organisées tous les ans, les conventions permettent également de fédérer le réseau, le former et faire découvrir les nouveautés autour de la notion de partage. C’est, pour l’enseigne, l’occasion de capter l’attention des franchisés qui participent aux commissions et aux référencements des produits par rapport à leur vécu sur le terrain.

BUT se modernise, à travers l’amélioration de son concept

Depuis la création de son concept de magasin à Plaisir (78) et Tourville (76) en 2018, l’enseigne française ne cesse de se renouveler en conservant son ADN qui lui est chère : « Toujours là pour vous ». Afin d’attirer de nouveaux franchisés et séduire les futurs clients, elle mise sur son nouveau concept baptisé Elan. Davantage réservé aux grands espaces, Elan a pratiquement été intégré dans une vingtaine de magasins. « Une dizaine de magasins supplémentaires seront mis à jour avec ce tout nouveau concept en 2022 » ajoute Hervé Lemaitre. Toutefois, l’ADN même du concept pourra être déployé sur de plus petites surfaces, avec certains dénominateurs communs. En partant du principe que le site internet est le 1er magasin générant du chiffre d’affaires, le digital y occupe une place prépondérante pour améliorer l’expérience client. Par exemple, les vendeurs sont équipés de smartphones avec des fonctionnalités plus complètes (recherche intuitive, scan, stocks, avis produits…) pour faciliter l’acte d’achat et être beaucoup plus mobiles, ce qui leur permet de communiquer avec leurs clients, consulter les stocks et être beaucoup plus mobiles avec le consommateur. En parallèle, des bornes numériques facilitent l’accès aux produits pour le client, qui peut le voir sous différentes vues et couleurs. Ce tout nouveau process voit progressivement le jour dans les magasins BUT, qui revendiquent alors une ADN commune, que ce soit du côté des franchisés que des intégrés.

 


BUT en quelques chiffres

  • 9000 collaborateurs au total dont 7500 intégrés
  • 320 magasins, dont 112 en franchise
  • Ticket d’entrée : 200 000€
  • CA hors taxe pour un magasin de 1000 m2 : environ 2,4 millions d’€

marque de l'article :


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché mobilier

copyright© 2022 | Site : JCD.web