[ associations ] L'APL appelle à une campagne collective et la taxe parafiscale pour la financer au 1er janvier 2022

L'APL travaille à la mise en oeuvre d'un projet global de développement du marché qui vise à mettre la literie au coeur des solutions des problèmes de sommeil. Enjeu de ce projet » NEW APL « : convaincre les Français qu'un bon sommeil passe avant tout par une bonne literie et ainsi baisser le taux de renouvellement actuellement de 14 ans sous la barre des 10 ans. Cet objectif sera atteint par la communication massive à la télévision d'un message suscitant la prise de conscience... souligne François Duparc, président de l'APL.

publié le Vendredi 19 Mars 2021

Précédente Suivante

PROJET NEW APL

En effet, en amont des campagnes et initiatives promotionnelles des opérateurs industriels ou distributeurs, l'objectif de convaincre les Français qu'un bon sommeil passe avant tout par une bonne literie et ainsi baisser le taux de renouvellement actuellement de 14 ans sous la barre des 10 ans, sera atteint par la communication massive à la télévision d'un message suscitant la prise de conscience.
D'après les agences consultées par l'APL, un bon concept créatif et une stratégie média étudiée pour accompagner le consommateur jusqu'à la porte du magasin permettront de multiplier par deux la progression naturelle du marché dès 2024.

Condition sine qua non de cette démarche de dynamisation du marché, l'APL doit disposer des ressources financières pérennes lui permettant d'investir dans la durée à un niveau suffisant pour impacter la demande. Seule une taxe parafiscale, gérée par le Codifab car finançant un projet qui relève de l'intérêt commun de la filière, est susceptible de répondre à cet objectif. Efficace, cette taxe parafiscale sera également juste puisque tous les acteurs devront obligatoirement l'acquitter , souligne François Duparc. Le ROI* (*Return on investment) quant à lui -ou retour sur investissement en bon français- relève d'un calcul simple : quel est le coût de la taxe pour une entreprise, et de quel gain de chiffre d'affaires cette même entreprise va-t-elle bénéficier grce à la campagne collective financée par la taxe ? Ceci bien sûr à part de marché constante , poursuit le président. Sur la base d'une taxe parafiscale de 0,09% sur le chiffre d'affaires, le ROI* (*Return on investment) pour l'entreprise sera de 11 en 2022, 32 en 2023 et 121 en 2026. En clair et sur 4 ans, l'entreprise empochera 67 fois sa » mise «.

L'APL présente actuellement ce projet aux acteurs clés du marché. Pour obtenir au plus vite l'effet » boost « attendu, la taxe pourrait être mise en place au 1er janvier 2022 et le lancement de la première phase de la campagne de communication pourrait intervenir au 2ème ou 3ème trimestre de la même année.

Un taux de croissance du marché multiplié par deux
Après une année 2020 en fort recul, l'IPEA annonce un taux de croissance de +4% en 2021. Pour les années suivantes, une hypothèse plausible consiste à appliquer le taux moyen de progression du marché constaté entre 2011 et 2019,à savoir +3%.

Visitez le site : https://www.infoliterie.com/


marque de l'article :
  • Apl


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché mobilier

Reportages vidéos Mobilier

copyright© 2021 | Site : JCD.web