[ enseignes ] Cuisines Venidom : Les franchisés témoignent !

Cuisines Venidom, l’unique réseau de cuisinistes en camion-showroom se déplaçant au domicile des clients, poursuit son développement avec l’arrivée de 8 nouveaux franchisés lors du 1er semestre 2022. D’ici la fin de l’année, l’enseigne dépassera le seuil des 30 franchises. Pour les membres du réseau, ce succès s’explique par l’envie des français d’améliorer leur confort ainsi qu’au rapport de confiance qui s’installe instantanément entre le cuisiniste et l’acheteur.

publié le Mercredi 14 Septembre 2022

Précédente Suivante

À la fin de l’année 2021, Cuisines Venidom, premier réseau de cuisinistes en camion magasin, était composé de 21 franchisés. Aujourd’hui, le réseau compte 8 nouvelles franchises et les prévisions pour la fin de l’année prévoient de porter le total à plus de 30 unités. Cette accélération dans le développement de l’enseigne atteste de sa bonne santé, mais aussi celle du marché dont les ventes de cuisines ont dépassé la barre des 4 milliards d’euros en 2021, soit 16 à 19% de plus qu’en 2020. Et même si l’inflation incite le public et les professionnels à être plus prudents, les successions de confinement ont permis aux Français d’économiser pour investir dans leur confort quotidien. Cependant, il existe d’autres raisons qui justifient le succès de Cuisines Venidom.

En France, tous les foyers n’ont pas encore une cuisine aménagée

Récemment devenu franchisé pour Cuisines Venidom en janvier 2021, Jérôme Dailler parcourt les routes de Cholet pour proposer des cuisines personnalisées aux clients à leur domicile. Et bien que son activité au sein du réseau soit récente, le franchisé croule sous la demande : « En quelques mois, j’ai vendu 9 cuisines pour des budgets allant de 3800 à 16 000 €. J’ai ouvert en Janvier, une période calme car les salons et foires ne commencent qu’à partir de mars. Après ma participation au salon habitat et jardin de Cholet, mon activité s’est accélérée. Jusqu’à présent, le mois de juin a été la période la plus chargée mais j’ai un certain nombre de chantiers qui se profilent de juillet jusqu’en septembre. », a précisé Jérôme Dailler.

Pour le franchisé de Cholet, le contexte d’inflation ne semble pas l’inquiéter car, pour lui, le public souhaite toujours se faire plaisir : « Les clients me sollicitent toujours autant pour l’aménagement de leur future cuisine. Certains étaient même surpris par le prix de mes offres et en profitent pour choisir un accessoire en plus ou un plan de travail plus qualitatif. En France, le taux d’équipement de cuisine aménagée est de 63%, contre 80 à 90% chez nos voisins européens comme l’Allemagne ou l’Italie. C’est la raison pour laquelle je suis optimiste concernant notre secteur car nous avons encore de la marge. », a assuré Jérôme Dailler.

Au-delà du besoin, la nécessité de comprendre la situation économique des Français

Cuisiniste de métier depuis plus de 10 ans, Mylène Halipré a démarré son activité au sein de Cuisines Venidom le 1er septembre 2021. Dès lors, elle a réalisé une trentaine de ventes et présente un chiffre d’affaires annuel de 216 000 € HT. Son succès s’explique dans un premier temps par son réseau solide qui s’est construit sur l’ensemble de sa carrière. Mais la franchisée de Haute-Savoie admet volontiers que la Covid n’est pas étrangère à son départ canon : « Les clients n’ont pas eu beaucoup de vacances, ce qui les a invités à s’investir dans l’embellissement de leur habitat. C’est pourquoi, énormément de gens souhaitent rénover. », a précisé Mylène.

Pour autant, la franchisée explique qu’il est important de se mettre à la place des clients en vue du contexte actuel : « Les Français ont peur des pénuries, des retards de livraison d’un chantier et du surcoût que cela peut engendrer. Afin de rassurer mes clients, je prends en charge l’inflation pour un temps. Ma vision est sur le long terme et je laisse le temps au client de se décider avant de signer. Aussi, j’adapte mes tarifs en fonction de la clientèle. Lorsque le rapport de confiance s’est installé, le consommateur accepte plus facilement le projet proposé. ».

Villeneuve d’Ascq : Pierre Montaigne devient le premier franchisé Cuisines Venidom du Nord-Pas-de-Calais

Le Nord de la France peut compter sur Pierre Montaigne, un nouveau cuisiniste itinérant pour l’enseigne Cuisines Venidom. Sur les routes depuis le 10 juillet, cet ancien agent commercial de 54 ans a fait de sa passion, le travail manuel, un métier en rejoignant le 1er réseau national de cuisinistes en camion magasin. Si la recherche d’indépendance a été sa première raison pour rejoindre l’enseigne, proposer et concevoir des projets personnalisés aux clients à leur domicile est une source d’épanouissement pour le franchisé. Zoom sur un entrepreneur qui intervient dans toutes les villes faisant partie du périmètre de Villeneuve d’Ascq.

Pierre Montaigne commence sa carrière professionnelle comme agent commercial et gérant de sa propre société dans le textile pendant 15 ans. Adepte des travaux manuels, il profite de la baisse d’activité de son secteur pour se lancer un nouveau challenge en lien avec sa passion. Sa première volonté étant d’être indépendant, c’est dans cette logique qu’il souhaite racheter une petite société. Mais face au contexte sanitaire, et à l’absence d’enseigne à vendre dans ce secteur, Pierre revoit son approche en privilégiant la franchise. Cette décision lui permet de rencontrer le directeur d’une grande enseigne de cuisinistes afin d’ouvrir une franchise. Cette expérience de 5 mois l’a conforté dans sa décision d’évoluer dans ce secteur et devenir franchisé. Néanmoins, l’investissement nécessaire dans la gestion d’un magasin physique a été le frein qui l’a incité à s’orienter vers un concept plus rentable et moins

Les avantages de Cuisines Venidom : être indépendant, pas de charge et un service complet risqué.

Pour Pierre Montaigne, le poste idéal est d’être indépendant, ne pas supporter les charges d’un magasin physique et faire de sa passion son métier. C’est dans cette optique qu’il s’intéresse à Cuisines Venidom, le premier concept en camion-magasin qui propose des cuisines personnalisées directement au domicile des clients. En février 2022, il rencontre Maxime Gérard, Fondateur de l’enseigne, et lui présente les points forts de son profil comme ses capacités commerciales et son expérience du secteur. Pour lui, c’était le choix d’enseigne le plus logique : « Cuisines Venidom coche toutes les cases en termes d’investissement et de liberté. Je n’ai pas les contraintes financières d’un point de vente fixe et je peux être disponible à tout moment. De plus, le référencement des produits est excellent avec des fournisseurs allemands et français triés sur le volet. », a rajouté le franchisé Villeneuve d’Ascq.

Sur les routes de Villeneuve d’Ascq depuis le 10 juillet

Alors que son ouverture a eu lieu pendant la période estivale, Pierre souhaite privilégier la promotion de son activité dans l’objectif d’avoir une rentrée bien chargée : « J’aimerais participer à Aménago, la foire de l’aménagement la plus importante dans la métropole lilloise, afin de faire connaître mon activité. Je pense aussi louer un emplacement dans les petits supermarchés ou les galeries commerciales pour me rapprocher du public. J’ai également l’idée de solliciter mon réseau, notamment des contacts dans la ferronnerie et quelques commerciaux, dans le but d’accélérer mon développement. Si j’ai le temps, j’irais aussi prospecter avec des flyers et en faisant du porte à porte. », a ajouté le franchisé Villeneuve d’Ascq.


marque de l'article :
  • Cuisines venidom


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché cuisine

copyright© 2022 | Site : JCD.web