[ distribution ] Soldes d’hiver : l’Alliance du Commerce demande le maintien

Alors que tous les commerces rouvrent ce week-end, l’Alliance du Commerce a consulté ses adhérents pour connaître leur avis sur l’organisation de la prochaine période de soldes d’hiver. Au vu des résultats de ce sondage, les grands magasins, les magasins populaires, ainsi que les enseignes de l’habillement et de la chaussure, souhaitent majoritairement le maintien des dates actuelles des soldes d’hiver 2021, soit du mercredi 6 janvier au mardi 2 février. Les adhérents de l'Alliance du Commerce sont également 65% à vouloir maintenir la durée des soldes à 4 semaines.

publié le Mardi 01 Decembre 2020

Précédente Suivante

Le maintien des dates de soldes d’hiver est décisif puisqu’il permettra aux enseignes :

  • d’assurer l’écoulement des stocks de la collection Automne/Hiver 2021. Ces stocks sont actuellement à un niveau exceptionnellement élevé du fait de la fermeture des commerces non alimentaires depuis le 30 octobre ;
  • de reconstituer leur trésorerie, essentielle à la poursuite de l’activité, et notamment au paiement des fournisseurs et à l’achat des prochaines collections ;
  • de contribuer à la nécessaire relance de la consommation après une crise qui aura fortement pénalisé le pouvoir d’achat de très nombreux Français ;
  • de préserver les autres périodes commerciales (notamment la Saint-Valentin, le 14 février).

Ainsi, les soldes d’hiver se termineront avant les vacances d’hiver (dont la période commence le 6 février, jusqu’au 8 mars).

Pour mémoire, les soldes représentent une période essentielle pour les entreprises du secteur de la mode : le mois de janvier contribue à hauteur de plus de 10% au chiffre d’affaires annuel. Le mois de février représente quant à lui environ 8% du chiffre d’affaires annuel.

 


Bilan du report des soldes d’été :

L’expérience du décalage de 3 semaines des soldes d’été prouve que le report n’est pas une solution efficace pour l’activité des commerçants.

Les soldes d’été ont ainsi connu une croissance en trompe-l’œil.

En effet, selon le Panel Alliance du Commerce – Retail Int., si l’on compare les 4 semaines d’été de la période des soldes d’été 2020 (du 15 juillet au 11 août 2020) à la même période d’été 2019 (du 17 juillet au 13 août 2019), l’activité a augmenté de 32%.

Mais, à période comparable, si l’on compare les soldes d’été 2020 (du 15 juillet au 11 août 2020) aux 4 premières semaines de soldes d’été 2019 (du 26 juin au 23 juillet), alors l’activité des soldes a diminué de 21%.

En raison du décalage des soldes, le mois de juin a connu une baisse d’activité de 27%, tandis que les mois de juillet et août ont connu une activité positive (respectivement +3 et +15%). Mais au global sur les trois mois de juin, juillet et août, les enseignes de l’habillement ont connu une baisse de leur activité de 6%.


 

« Après un mois de fermeture, il est essentiel de conserver la date de début des soldes fixée au 6 janvier 2021 afin de permettre aux commerçants d’écouler un niveau de stocks particulièrement élevé et de reconstituer leur trésorerie pour assurer la poursuite de leur activité. Le report des soldes, cet été, s’est malheureusement révélé insuffisant pour relancer l’activité et compenser les pertes de chiffre d’affaires des commerces. Ainsi, nous demandons le maintien des soldes d’hiver du 6 janvier au 2 février 2021 »déclare Yohann Petiot, Directeur général de l’Alliance du Commerce.


marque de l'article :
  • Alliance du commerce


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché blanc brun

Reportages vidéos Blanc Brun

copyright© 2021 | Site : JCD.web